Pourquoi faut-il privilégier la version boite des jeux vidéo?

Le 24-05-2021 par Charybde qui parle de Actu jeux vidéo

collection de jeux vidéo

En 2020, Sony a annoncé que plus de la moitié de ses jeux sortis durant l'année ont été vendus en version dématérialisée. Une bonne nouvelle pour les éditeurs, mais un peu moins pour les joueurs, les studios, les magasins de jeux vidéo... Bref ! Pour la majeure partie de la filière.

Mais pourquoi ? La dématérialisation, c'est génial ! Ça permet d'avoir accès à tous les titres, même des jeux indépendants orignaux qui ne sont pas édités en version boîte dans votre pays.

Ça permet aussi d'avoir votre jeu pour toujours, plus de rayure, plus de poussière, plus d'usure. Et en cas de problème, on le télécharge à nouveau depuis son compte en ligne sur son store et le tour est joué. En plus, on a plus besoin de se déplacer. Un clic, quelques heures (pour les chanceux !) de téléchargement et vous pouvez jouer à la dernière sortie.

Cette vision angélique de la dématérialisation du loisir vidéoludique est partagée par de nombreux gamers qui ne s'intéressent pas forcément au fonctionnement de l'économie du jeu vidéo. C'est bien dommage, car en privilégiant l'achat de jeux virtuels et la facilité, ils ne font pas forcément le meilleur choix à long terme en tant que consommateur.

En effet, loin de Steam et du Xbox Live, il existe un monde où les jeux vidéo ont un boîtier, peuvent se ranger sur une étagère, et même... se revendre. Ce monde incroyable, c'est celui du marché physique et de l'occasion. Je vous fais découvrir ce monde merveilleux en vous présentant 5 bonnes raisons de privilégier la version boite des jeux vidéo.

1. Le prix d'achat est le même et vous pouvez revendre la version boite du jeu sur le marché de l'occasion

Pendant longtemps, l'argument du prix a été avancé par les défenseurs de la dématérialisation du jeu vidéo, et il était légitime. Mais aujourd'hui, la fameuse marge de 30 % des boutiques physiques n'est plus du tout d'actualité. Le phénomène aurait même tendance à s'inverser, puisque les jeux dématérialisés sont maintenant au même prix (parfois plus chers) que les versions avec boîtier, un comble !

Mais vous allez me rétorquer que vous n'achetez vos jeux qu'en promo sur Steam et qu'ainsi, vous faites des économies bien plus importantes que si vous achetiez en magasin. Eh bien non. En optant pour la version boite du jeu, vous avez la possibilité de le revendre après l'avoir terminé, ce qui vous permettra d'économiser beaucoup plus.

2. Vous pouvez collectionner et exposer vos jeux préférés

Cet argument ne parlera pas à tout le monde, mais seulement aux passionnés et à ceux qui ont un rapport émotionnel à l'objet, un goût pour la collection et une approche du loisir vidéoludique paradoxalement moins consumériste que le gamer lambda.

Voir exposer sur une de ses étagères tous les titres d'une saga adorée ou vos jeux préférés de la console de votre enfance est un vrai plaisir esthétique, mais pas seulement.

En effet, les amateurs de retrogaming le savent, les jeux anciens, même d'occasion, coûtent cher. L'achat de jeux en version boite peut donc être vu comme un investissement financier autant qu'affectif.

3. Vous ne participez pas à l'arnaque globale des DLC et des micro-transactions

Il fut un temps où les DLC étaient des bonus offerts par les studios pour prolonger l'expérience d'un jeu ou pour en améliorer certains aspects. Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, le contenu téléchargeable (payant bien sûr) est une manière pour les éditeurs de parceller leurs jeux et de les vendre en kits.

Pire, certains se servent de l'attachement émotionnel de (jeunes ?) joueurs à un univers ou à un personnage pour leur vendre du contenu inutile via micro-transactions. On passera sur la nouvelle habitude d'ouvrir des jeux bêta à la communauté (moyennant quelques euros, bien sûr) en promettant des innovations folles que l'on ne verra jamais.

4. Vous faites vivre le commerce physique et les boutiques de jeux vidéo

Que ce soit le marché du neuf ou du jeu vidéo d'occasion, les deux ont beaucoup souffert du développement de la dématérialisation. Comme le vinyle ou le livre papier, le jeu en boîtier est en train de devenir un produit de niche.

Les grandes franchises comme les boutiques de passionnés enregistrent donc des pertes colossales et doivent mettre la clé sous la porte. La loi du marché selon certains, mais une tragédie pour beaucoup.

Évidemment, loin de moi l'idée de présenter un portrait idyllique des acteurs de la vente physique de jeux vidéo. Mais il est toujours bon d'avoir le plus d'alternatives possibles lorsqu'on est consommateur.

Et quand la nostalgie de vos jeux d'enfance vous prendra, vous serez bien content de pouvoir trouver dans une boutique, le jeu qui vous faisait vibrer dans sa version originale, plutôt que de devoir vous contenter d'un remake vendu deux fois plus cher sur le Nintendo Switch Online.

5. Vous ne nuisez pas à la créativité des studios en gavant les éditeurs

Les éditeurs sont les grands gagnants de la dématérialisation du jeu vidéo. Leur marge est bien supérieure, car ils éliminent la plupart des intermédiaires. Dans le même temps, il est beaucoup plus facile de créer et de proposer un jeu vidéo. Une situation qui devrait normalement profiter aux petits studios.

Mais dans les faits, c'est plutôt l'inverse. Les sorties ininterrompues de nouveaux jeux, chaque semaine, rendent la quasi-totalité de la production invisible à cause de la concurrence.

Les créateurs ont donc tendance à surfer sur les modes ou alors à multiplier les opus d'une franchise qui rencontre un certain succès. Résultat, l'industrie du jeu vidéo est de plus en plus prévisible malgré l'innovation technologique indéniable.

A propos de l'auteur Charybde

J'ai découvert les jeux vidéo avec la Master System II et Alex Kidd in Miracle World, la saga Sonic, Shinobi et Batman Returns. Ensuite, mes parents ont eu la bonne idée de m’acheter une Nintendo 64. Logiquement, je suis devenu ...
Voir son profil complet