Comment jouer aux cartes Pokémon ?

Le 28-05-2021 par Isamau qui parle de Guide Cartes pokémon

cartes à jouer pokémon

Pokémon est un véritable phénomène depuis ces 20 dernières années : jeux vidéo, série animée, goodies, etc. Les cartes Pokémon n'échappent pas à la règle. Stars des récrés, on en voit partout ! Paru pour la première fois en 1996, le jeu de cartes Pokémon a su conquérir le cœur des joueurs. Ouvrir un booster est quelque chose d'amusant car on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Mais au-delà de la collection, il s'agit avant tout d'un jeu de stratégie. Plus simple et rapide à mettre en place que l'incontournable Magic, Pokémon n'est pas pour autant un jeu de cartes simpliste ou seulement réservé aux enfants. On vous dévoile tout ce que vous devez savoir pour commencer à jouer au jeu de cartes Pokémon !

Sommaire du Guide pour débuter au jeu de cartes Pokémon

Le but du jeu de cartes Pokémon

Comme dans le jeu vidéo, le but est de devenir maître Pokémon. Pour y parvenir, vous devez vaincre l'adversaire. Une partie de cartes Pokémon se déroule en 1 contre 1. Lorsqu'une partie débute, chaque joueur a en sa possession 6 cartes récompenses faces cachées. Vous en obtenez une (voire plusieurs en même temps) quand vous terrassez un Pokémon adverse.

Le premier joueur à avoir récupéré toutes ses cartes récompenses a gagné.

Vous pouvez aussi remporter la partie en mettant K.O le dernier Pokémon du challenger ou s'il n'a plus aucune carte à piocher dans son deck. Vous l'avez compris : il y a plus d'une manière de gagner et surtout pleins de fourberies à tenter !

Les formats de jeu

Pour jouer, il existe principalement deux formats : Étendu ou Standard. Le format Étendu comprend la plupart des cartes outre quelques exceptions.

En revanche, le format standard change chaque année et n'autorise que les extensions les plus récentes. On en compte environ une quinzaine. Les tournois Pokémon se déroulent avec des decks Standard.

Cela peut ainsi influer sur les extensions que vous décidez d'acheter. Le format 2021/2022 sera basé uniquement sur la série de huitième génération : Épée et Bouclier. Vous savez celle où les Pokémon deviennent gigantesques ! On vous rassure les cartes ne sont pas immenses pour autant, même si elles renferment des Pokémons titanesques dans les cartes V et Vmax.

Cartes Pokémon Pikachu

Ce qu'il faut pour commencer

Pour jouer à Pokémon, vous avez avant tout besoin d'un deck, soit un ensemble de 60 cartes. La construction d'un deck est très importante : un deck mal équilibré ne fonctionnera pas et ne vous permettra pas de profiter du jeu. Pour commencer trois choix s'offrent à vous :

  • opter pour un deck préconstruit : à chaque nouvelle extension, plusieurs deck prêts à jouer sont proposés. C'est un bon moyen de découvrir les mécaniques et possibilités du jeu de cartes. Ces decks sont vendus à une quinzaine d'euros. Ils sont néanmoins valables que pour les débutants car il faut avouer que leur composition n'est pas toujours optimale, voire douteuse. Ce type de deck ne tiendra pas la route face à des joueurs plus affirmés. Mais il faut bien commencer quelque part et l'essentiel c'est de s'amuser (même pour les mauvais joueurs) ;
  • s'inspirer de listes de deck de tournoi. Beaucoup de joueurs de Pokémon partagent leurs listes de jeu. Si vous désirez débuter avec quelque chose de plus compétitif, c'est la meilleure option. Il ne vous reste ensuite plus qu'à acheter à l'unité les cartes Pokémon dont vous avez besoin. Faites néanmoins attention à leur cote qui peut vite grimper, une solution simple pour faire baisser le coût consiste à acheter vos cartes Pokémon d'occasion sur Kiwipop ;
  • créer votre propre deck. Vous pouvez bien évidemment partir de zéro, surtout si vous avez déjà plusieurs cartes à votre disposition. Pour que votre deck soit « optimal » comptez entre 6 et 25 Pokémon, entre 10 et 16 énergies et entre 25 et 40 cartes dresseurs pour un total de 60 cartes. Essayez de vous limiter à un ou deux types de Pokemon, pour pouvoir les monter rapidement afin d'attaquer au plus vite !

ensemble de cartes Pokémon

En plus d'un deck, il vous faudra également des marqueurs de dégâts pour indiquer les dommages subis par les Pokémon (il peut s'agir de dés), ainsi qu'une pièce pour tirer à pile ou face. Pour vous faciliter les choses, vous pouvez vous servir d'un tapis de jeu, indiquant où vos cartes doivent être posées.

Tous ces accessoires sont fournis dans les decks préconstruits.

tapis de jeu de cartes Pokémon

Les 3 Types de cartes Pokémon

Le jeu de cartes Pokémon propose 3 types de cartes :

Les Pokémon

Carte Pokémon SalamècheCarte Pokémon Reptincelcarte Pokémon Dracaufeu

Les cartes Pokémon sont indispensables. Il en existe deux types : les Pokémon de base et les Pokémon de niveau 1 et 2, qui sont des évolutions. Vous ne pourrez pas les jouer sans poser d'abord le Pokémon de base. Pour ne pas vous tromper, regardez le coin supérieur gauche de votre carte. Vous aurez à cet endroit la mention, base, niveau 1 ou niveau 2, avec dans ces deux derniers cas le nom du Pokémon dont il est l'évolution.

Chaque Pokémon a une faiblesse et possiblement une résistance. Par exemple, un Pokémon plante sera faible face au feu et subira le double de dégâts. Aie ça pique ! Heureusement, certaines cartes (objet ou énergie) peuvent protéger votre créature.

Cette dernière peut aussi disposer d'un talent. Le cas échéant, c'est clairement indiqué en rouge avec le logo talent. Ce type de capacité s'emploie avant ou pendant l'attaque.

Les cartes Énergies

différentes cartes énergies pokémon

Ces cartes permettent à vos Pokémon d'attaquer. Chaque attaque a un coût en énergie.

Vous pouvez attacher une énergie par tour à l'un de vos Pokémons, certaines cartes vous donnent la possibilité d'en attacher davantage.

Il existe au total 10 types d'énergies de base : plante, eau, feu, psy, électrique, métal, combat, obscurité, métal et fée. On compte aussi les énergies spéciales, celles-ci ont des pouvoirs particuliers : fournir deux énergies, faire piocher une carte lorsque vous l'attachez à un Pokémon, augmenter les dégâts, etc. Elles ont généralement des règles comme être compatibles uniquement à un certain type de Pokémon, etc.

Les cartes dresseurs

Carte Pokémon dresseur RosemaryCartes Pokémon Objet Rapide BallCarte dresseur Pokémon Stade

Les cartes dresseurs permettent d'étoffer votre jeu. Selon les cartes, vous pouvez : piocher de nouvelles cartes, obliger votre adversaire à échanger son Pokémon actif avec un Pokémon de son banc de votre choix, augmenter vos dégâts, aller chercher un Pokémon spécifique, etc.

On compte 3 types de cartes dresseurs :

  • Les cartes Objets : vous pouvez en jouer autant que vous voulez durant votre tour. Il peut s'agir de cartes à effet immédiat comme piocher une carte ou d'outil à attacher à l'un de vos Pokémon.
  • Les cartes Supporter : elles sont plus puissantes, mais vous ne pouvez en utiliser qu'une par tour.
  • Les cartes Stade : elles ont un effet continu et restent sur le terrain de jeu jusqu'à ce qu'une autre carte stade soit jouée.

À savoir qu'outre les énergies de base, vous ne pouvez avoir au maximum que 4 exemplaires de la même carte.

Les règles du jeu de cartes Pokémon

Pikachu level 100 qui lance une attaque

Une partie débute toujours de la même manière :

  1. Chaque joueur lance une pièce. Vous choisissez au préalable un résultat, face par exemple. Si c'est face, vous décidez qui commence. Selon votre deck il peut être préférable de ne pas commencer. D'autant que le premier joueur ne peut pas se servir de cartes Supporter ni attaquer durant son premier tour. Ses actions sont plutôt limitées, mais il pourra au prochain au tour faire évoluer ses Pokémon en premier, etc.
  2. Chaque joueur mélange son deck, votre adversaire peut couper votre paquet s'il le souhaite. Vous piochez ensuite 7 cartes. Vous devez avoir au moins un Pokémon de Base. Si ce n'est pas le cas, mélangez et piochez à nouveau. À chaque fois que vous procédez ainsi, l'adversaire récupère une carte supplémentaire.
  3. Vous mettez un de vos Pokémon de base sur le poste actif face cachée
  4. Vous pouvez ajouter jusqu'à 5 Pokémon face cachée sur votre banc (ce n'est pas obligatoire).
  5. Vous prenez les 6 premières cartes de votre deck que vous posez (sans les consulter) face cachée dans la zone carte récompense.
  6. Chaque joueur dévoile son Pokémon actif ainsi que ses Pokémon de banc.
  7. Le premier joueur pioche une carte et commence.

Les étapes d'un tour

Une fois la partie lancée, le jeu se joue au tour par tour. Vous commencez toujours par piocher une carte.

Vous pouvez ensuite effectuer plusieurs actions, dans l'ordre de votre choix :

  • poser un Pokémon de base sur votre banc face visible (s'il reste de la place) ;
  • faire évoluer un Pokémon (vous ne pouvez pas le faire si vous venez de le poser durant ce tour) ;
  • attacher une énergie à l'un de vos Pokémon (une fois par tour seulement) ;
  • jouer des cartes dresseurs ;
  • faire battre votre Pokémon actif en retraite pour l'échanger avec un Pokémon de banc. Ce n'est possible qu'une fois par tour et vous devez vous assurer d'avoir le nombre d'énergies requis ;
  • utiliser les talents de vos Pokémon ;
  • attaquer. C'est toujours la dernière action à faire car elle conclut votre tour, vous ne pourrez plus rien faire par la suite. Pour attaquer, votre Pokémon doit avoir le nombre d'énergie nécessaire. Vous annoncez ensuite votre attaque. En fonction de la faiblesse du Pokémon que vous attaquez, celui-ci peut infliger davantage de dégâts.

Enfin, vous placez des marqueurs de dégâts sur le Pokémon adverse et comparez le montant accumulé à ses points de vie. Si le total est au moins équivalent, il est mis K.O et part dans la défausse avec toutes les cartes qui lui sont attachées. Vous pouvez alors récupérer une carte récompense de votre choix.

Les effets

carte Pokémon affectée par des états

Selon les attaques et les effets produits par certaines cartes dresseurs ou talents, votre Pokémon actif ou celui de l'adversaire peut être affecté par un état. C'est un bon moyen de bloquer votre adversaire et d'infliger progressivement des dégâts à son Pokémon actif. Il existe 5 possibilités :

  • Pokémon endormi : vous tournez la carte de votre Pokémon sur la gauche. Lorsqu'un Pokémon est endormi, il ne peut pas combattre ni battre en retraite. Vous pouvez tenter de le réveiller durant la phase de contrôle qui a lieu à la fin d'un tour, après l'attaque. Pour cela, vous devez lancer une pièce, si c'est face il se réveille. Tant que vous faites pile, votre Pokémon continuera sa sieste ;
  • Pokémon paralysé : vous tournez la carte de votre Pokémon sur la droite. Vous ne pouvez pas attaquer. Cet effet dure pendant un seul tour ;
  • Pokémon confus : vous mettez votre carte à l'envers. Cette fois, c'est pour passer à l'offensive que vous devez lancer une pièce. Si c'est face, vous pouvez attaquer. Si c'est pile non seulement l'attaque échoue, mais vous placez également 3 marqueurs de dégâts sur votre Pokémon ;
  • Pokémon brûlé : vous placez un marqueur brûlure sur votre Pokémon. Durant la phase de contrôle, vous placez deux marqueurs de dégâts puis lancez une pièce, si c'est face vous n'êtes plus brûlé ;
  • Pokémon empoisonné : vous placez un marqueur poison sur votre Pokémon. Il prendra un marqueur de dégâts entre chaque tour. Pas de lancer de pièce cette fois, pour le guérir vous devez soit l'échanger avec un Pokémon de votre banc, soit employer une carte dresseur qui ôte cet effet.

Les effets endormi, paralysé ou confus ne sont pas cumulables. En revanche, un Pokémon peut tout à fait être paralysé, empoisonné, et brûlé : un sacré combo !

Ce genre d'effets n'affectent que les Pokémon actifs.

La rareté des cartes

Cartes Pokémon Ultra rares : Pikachu Zekrom

Quand vous ouvrez un booster, vous ne savez jamais sur quoi vous allez tomber. Vous avez une toute petite chance de mettre la main sur une carte ultra rare telle qu'une V ou une GX. Mais là toute de suite ces noms ne vous évoquent sans doute pas grand-chose. Pas d'inquiétude, on vous explique les différentes raretés (celles-ci sont indiquées en bas à gauche des cartes) :

  • les cartes communes : les cartes les plus faciles à avoir. Chaque booster en contient 6 ;
  • les cartes peu communes : c'est la rareté intermédiaire que l'on retrouve souvent dans les cartes dresseurs ou les Pokémons évolutifs. Chaque booster en contient 3 ;
  • les cartes rares : vous en avez qu'une par booster, voire deux. Il peut s'agir de Pokémon de niveau 2 puissants, de Pokémon légendaires ;
  • les cartes Ultras Rares : ce sont les cartes les plus rares et convoitées. En général vous les repérez vite car elles brillent ! Vous pouvez tomber selon l'extension sur des Pokémon Ex, Gx, V, Vmax… Vous avez une petite chance d'en avoir lors d'une ouverture de booster, évidemment rien n'est garanti.
  • les cartes « Secret » : il est aussi question de carte Ultra Rares, mais elles sont encore plus rares ! Il s'agit d'illustration Full-Art, d'illustrations alternatives, Gold ou Rainbow, donc encore plus de bling-bling !

Chaque extension de carte Pokémon apporte généralement son lot de nouvelles cartes Ultra Rare. Dans Soleil et Lune, vous avez pu découvrir les cartes GX et les Escouades. L'adversaire récupère 2 récompenses lorsqu'il vainc une GX et 3 s'il s'agit d'une Escouade. En revanche, ces cartes sont plus puissantes, ont plus de PV et frappent fort ! Elles ont également une attaque spéciale : l'attaque GX, dont vous pouvez vous servir qu'une seule fois par partie.

Carte Pokémon Shifours V mille poingscarte Pokémon Shifours Vmax Carte Pokémon Shifours Vmax secret

Dans Épée et Bouclier, les cartes GX ont été remplacées par les cartes V et Vmax. C'est le même principe, sauf qu'il n'y a pas d'attaque spéciale. Aussi les V mettent en scène des Pokémon évolutifs ; par exemple vous pouvez directement poser un Dracaufeu V. La version Vmax est la version « Gigamax » du Pokémon et est donc encore plus puissante.

Beaucoup de decks standards reposent sur des cartes V et Vmax.

J'espère que ce guide vous a aidé à y voir plus clair pour commencer à jouer au jeu de cartes Pokémon. Dans tous les cas, le meilleur moyen de progresser, c'est de se lancer ! Si vous vous attelez à la construction de votre premier deck, équilibrez bien le nombre de cartes de Pokémon, de dresseur et d'énergie. Tentez de vous concentrer sur une ou deux couleurs ainsi que sur une ou deux familles de Pokémon de niveau 2 si vous optez pour des Pokémon évolutifs. Mais surtout, faites quelque chose qui vous plaît, la stratégie viendra au fur et à mesure !

A propos de l'auteur Isamau

Geek invétérée au rapport et prête à servir la cause ! À l'instar d'un dragon et de son magot en or, j'ai toujours aimé collectionner des objets évoquant mes univers préférés, et il y en a beaucoup. Mon appartement en ...
Voir son profil complet